Je joue du violoncelle, je joue au bridge, je lis et j'écris ... de temps en temps je compose ...

dimanche 14 juillet 2019

L’époque du moindre effort...

Je crois que je subis les méfaits causés par l’usage d’Internet... « Avant », quand je travaillais et cherchais de la documentation, ou une précision (date, titre exact, événement, etc...), je me levais de ma chaise pour aller chercher le dictionnaire ou l’histoire de la musique, ou un quelconque ouvrage technique. Si le volume recherché était sur le rayon du bas, je devais me baisser ! S’il était en haut, je devais lever les bras !
Mais maintenant, j’ouvre une nouvelle fenêtre sur l’ordi, merci Wikipedia, ou la doc que j’ai stockée, je recopie, ou je fais un copier-coller.
Et alors ? Je gagne du temps, non ?
Oui, mais... du coup, je ne prends plus assez d’exercice ! Se lever de sa chaise, 3 mètres à parcourir jusqu’au meuble où se trouve la documentation nécessaire, ouvrir la porte, éventuellement se baisser ou se dresser, prendre le livre ou le dossier, le poser sur la table, l’ouvrir, et après le remettre, encore 3 mètres... Et avec la veine que j’ai toujours, c’est après l’avoir bien rangé que j’en ai besoin de nouveau. C’est reparti pour le record du 3 mètres départ arrêté ! En plus, sortir le chat qui se prend pour un dico (un chat, c’est tout un roman, c’est bien connu !), le reposer délicatement sur le canapé...
C’était sportif, non ? Cela en faisait, de la distance ! Maintenant, je fais travailler mes doigts sur 20 cm...
Voilà, c’est l’image de notre monde, celui du moindre effort !

dimanche 12 mai 2019

Téléchargez vos partitions !

Je cherche une réduction pour piano de... je voudrais cette pièce mais pas le recueil entier... je cherche un accompagnement de guitare pour cette chanson...
Rendez-vous sur www.sheetmusicplus, partitions à télécharger en format PDF.
Vous composez, vous faites des arrangements ? Publiez vos travaux sur smppress.
Ma page sur sheetmusicplus:
https://www.sheetmusicplus.comNtt=cumanthttps://www.sheetmusicplus.com/search?Ntt=cumant


jeudi 7 février 2019

Un Thriller en milieu psychiatrique... suspense garanti !

Anita Baños-Dudouit a tiré de son expérience d'infirmière en psychiatrie ce thriller, ce roman à suspense sur le thème du dédoublement. Sarah, infirmière, est confrontée à un cas particulier. Schizophrénie, sosie, gémellité ou sociopathie ? Qui est ce docteur, qui est ce patient, est-il une ou deux personnes ? Ou est-ce elle seule qui devient paranoïaque, qui laisse ses sentiments prendre le pas sur sa relation patient/soignant... Elle doit sortir de cette incertitude, le personnage - ou est-ce la situation ? - est dangereux pour elle, pour sa raison, mais aussi pour les autres, pour son entourage familial... s'il existe !
Le suspense nous conduit du début à la fin dans cette incertitude, on a un début d'explication au milieu, mais très vite l'action nous rattrape. Apocalypse mentale ?
Anita Baños-Dudouit : Trouble Miroir, aux éditions du bout de la rue.
https://amzn.to/2Gs2X9v


vendredi 21 décembre 2018

J'aime l'histoire, j'aime les chevaux : "Nestor, un cheval dans la Grande Armée"

La parole est donnée au cheval Nestor, qui avec son cavalier, le simple soldat Henri Fourneau, suivit l'épopée napoléonienne entre Austerlitz et Waterloo. C'est le moment de penser aux "petits, obscurs et sans-grade" dont parlait Edmond Rostand dans "L'Aiglon"... les chevaux à qui on n'a rien demandé...
Aux éditions Books On Demand. https://amzn.to/2UW0sRH
Et pour voir la présentation sur You Tube : https://www.youtube.com/watch?v=XbYIFC_wQpw
Et merci à la Fondation Napoléon pour s'être intéressée à l'ouvrage : https://www.napoleon.org/magazine/livres/nestor-un-cheval-dans-la-grande-armee/

"Cheval de Guerre" de Spielberg

Le film qui m'a poussée à écrire mon roman "Nestor" : "Cheval de Guerre" (2012) de Steven Spielberg, l'histoire d'un cheval qui traversa la guerre de 1914-1918. Une superbe fresque !
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19253275&cfilm=176676.html
Synopsis : De la magnifique campagne anglaise aux contrées d’une Europe plongée en pleine Première Guerre Mondiale, "Cheval de guerre" raconte l’amitié exceptionnelle qui unit un jeune homme, Albert, et le cheval qu’il a dressé, Joey. Séparés aux premières heures du conflit, l’histoire suit l’extraordinaire périple du cheval alors que de son côté Albert va tout faire pour le retrouver. Joey, animal hors du commun, va changer la vie de tous ceux dont il croisera la route : soldats de la cavalerie britannique, combattants allemands, et même un fermier français et sa petite-fille…

Choc littéraire et émotionnel...

La quadrilogie « L’amie prodigieuse » d’Elena Ferrante a été pour moi un choc littéraire comme je n’en. avais pas eu depuis longtemps. Je me suis revue enfant à la même époque, bon, à Paris, dans un milieu moins dur, mais il y a des impressions, des images, et quelques côtés un peu sordides qui sont communs, on reçoit son enfance en pleine figure. Je me moque de l’identité réelle de l’auteur, respectons ce choix d’anonymat. Mais il est sûr que ces faits relatés ont été vécus, ressentis. Il FAUT lire cette série, surtout si l’on aime le cinéma italien des années 50, on revoit La Ciocciara, la dolce vita, Riz amer, la Strada, le voleur de bicyclette...

samedi 8 décembre 2018

Jérôme Dumont : Une petite mort à tout prix, "thriller pharmaceutique"

Un thriller pharmaceutique, ou une affaire d'espionnage industriel, de publicité, de médicament miracle... Alex, dont l'épouse travaille dans une grande entreprise pharmaceutique, se trouve au chômage et accepte d'emménager dans la "ville idéale" plus ou moins complètement créée par cette entreprise. Peu à peu le tableau se révèle trop idyllique, et quel est ce "médicament miracle" qui prétend "soigner" le désir féminin, cette recherche de l'orgasme, la "petite mort" ? La quête d'un homme seul, qui n'est ni policier, ni scientifique, ni journaliste, pour découvrir une escroquerie, et qui ne recule pas quand sa fille, puis lui-même, sont menacés par "la grande maison". Ce n'est pas "Le Procès" de Kafka, car Alex parvient à démonter les rouages de la machination publicitaire, même s'il n'est pas le commissaire Maigret. Avec il est vrai l'aide d'une journaliste et d'un informaticien... Mais lui et sa famille s'en sortiront-ils indemnes ?
https://amzn.to/2G5kpSx
Et pour mieux connaître l'auteur, son site : http://jeromedumont.com/apropos/